Biography – French

Née à Barcelone, Maria-Luisa Cantos  commence ses études de piano dès l’âge de 3 ans et donne son premier récital à 5 ans, à la grande surprise du public montrant un contrôle de l’instrument et un sens musical hors du commun. Poursuivant ses études au Conservatoire de Barcelone, elle obtient dès l’âge de 16 ans le titre de Professeur de Piano, étudiant parallèlement l’orgue et l’Histoire de la Musique espagnole. Sa formation se complète à Paris et à Vienne.

Elle donne alors de nombreux récitals et concerts comme soliste avec différents orchestres en Europe où elle est saluée par la critique pour sa technique brillante et épurée et ses interprétations d’une force et expression musicale exceptionnelles.

Son répertoire est très étendu, avec une prédilection pour Brahms et Schumann mais brille aussi avec les compositeurs impressionnistes. L’œuvre intégrale de Falla fait partie de son répertoire ainsi que celles de Granados, Mompou et Nin-Culmell. De nombreux enregistrements réunissent des compositeurs français et espagnols. Actuellement, Maria-Luisa Cantos fait partie des interprètes les plus reconnus  dans le panorama de la musique espagnole et est régulièrement invitée pour l’interpréter, particulièrement celle de Joaquin Rodrigo.

Sa passion pour l’histoire de la musique espagnole l’amena a la création de la fondation des Cours Internationaux d’Interprétation de Musique Espagnole qui se déroulent chaque année à Baden depuis l’année 1979 avec un succès grandissant.

En 1990, Maria Luisa Cantos crée enfin en Suisse  la Fondation « Musica Española » dont elle est la Présidente et Directrice artistique et reçoit de son pays, l’ « Ordre d’Isabelle la Catholique », distinction hautement appréciée,  pour sa contribution à la diffusion de la culture espagnole.

En 1999, elle est sollicitée pour interpréter la première mondiale du concert de piano du compositeur Martin Jaime (Prix international de composition Reina Sofia), avec l’Orchestre Symphonique de la Radio Télévision Espagnole de Madrid, en présence de  S.M. la Reine Sofia. Par la suite, c’est à Paris qu’elle créa « Hommage à Joaquin Turina », puis « Hommage à Joaquin Rodrigo »,  à la Fondation Botín de Santander.

Le Centre Schönberg de Vienne l’a récemment accueillie avec un programme dédié à ce compositeur, puis Barcelone, interprétant des compositeurs des écoles viennoise et catalane. Le Festival International de Toulouse a également voulu compter sur sa présence avec « Pianos Jacobins ».

Maria Luisa Cantos se trouve ainsi à l’apogée d’une carrière musicale fermement établie où elle donne libre cours à un talent versatile profondément mûri.

Menü